20 CHOSES QUE THOMAS SANKARA A RÉALISÉES EN L'ESPACE DE 4 ANS.

1. Il a vacciné 2,5 millions d’enfants contre la méningite, la fièvre jaune et la rougeole;

2. Il a fait passer le taux d’alphabétisation de 13% en 1983 à 73% en 1987;

3. Il a planté 10 millions d’arbres pour bloquer le désert.

4. Il a bâti des routes et un chemin de fer sans aide étrangère;

5. Il a recruté des femmes au gouvernement et l'armée;

6. Il a interdit les mutilations génitaLes féminines et les mariages forcés;

7. Il a vendu la flotte gouvernementale de voitures Mercedes et fait de la Renault 5 (la voiture la moins chère à l’époque) la voiture de service des ministres;

8. Il a réduit les salaires des fonctionnaires, y compris les siens, et a interdit aux ministres l’utilisation de chauffeurs et des billets d’avion de 1ère classe;

9. Il a pris les terres des propriétaires féodaux pour les offrir aux paysans, si bien qu'en 3 ans, la production de blé est passée de 1700 kg par hectare à 3800 kg par hectare, ce qui a rendu le pays autosuffisant sur le plan alimentaire;

10. Il s’est opposé à l’aide étrangère, rappelant que «celui qui vous nourrit, vous contrôle

11. Il a appelé à un front africain pour éponger leur dette extérieure;

12. À Ouagadougou, il a transformé le magasin d’approvisionnement de l’armée en supermarché ouvert à tous (ce fut le 1er supermarché du pays);

13. Il a obligé les fonctionnaires à offrir un mois de leur salaire pour des projets publics;

14. Il a refusé d’utiliser la climatisation de son bureau au motif que ce luxe n’était accessible qu’à une poignée de Burkinabé;

15. Comme président, il a réduit son salaire à 450 dollars par mois et limité ses biens à une voiture, 4 vélos, 3 guitares, 1 réfrigérateur et 1 congélateur;

 

16. Il a formé une garde personnelle composée de femmes motocyclistes;

17. Il exigeait que les fonctionnaires portent un habit traditionnel, tissé avec du coton burkinabé et cousu par des artisans burkinabé;

18. Il refusait que son portrait soit accroché dans des lieux publics, car disait-il " Il y a 7 millions de Thomas Sankara au Burkina."

19. Guitariste, il a écrit lui-même l'hymne national de son pays.

20. Il a surtout prouvé que l'Afrique peut s'en sortir si elle le décide..                           

        

NOUVELLES DE CLAIRE SUR LES ÉVÉNEMENTS DU BURKINA FASO

Claire écrit :

« Bonjour cher partenaire,

Par ce présent mail, je souhaite vous faire part comme convenu, de l'Etat des lieux de la situation sécuritaire de notre pays le Burkina Faso. En effet depuis quelques années, le Burkina Faso est en ploie à de nombreuses attaques terroristes plombant ainsi les efforts de notre diplomatie qui a en partie la charge de faire la promotion de la destination Burkina. Au regard des nombreuses attaques, des enlèvements, des prises d'otages perpétrées un peu partout au Burkina Faso des  zones ont été déconseillées. selon la gravité de la dégradation de la situation sécuritaire, on distingue:  

  • les zones formellement déconseillées;
  • Zones déconseillées sauf raison impérative;
  • Zone à vigilance renforcée;
  • Vigilance normale.

L'analyse que nous faisons de cette situation sécuritaire est que, Gaoua qui est  notre zone d'intervention est classée dans la zone à vigilance normale. Mais il convient de dire que les risques sécuritaires sont une réalité, mais la communication autour de la question est mal inspirée. En outre les médias internationaux , les chancelleries, déclarent le Burkina Faso destination non conseillée mais des événements tenus dernièrement comme le SIAO, le FESPACO, témoignent que la situation sécuritaire tant décriée n'est pas aussi alarmante comme l'on le pense. » 

 

 

RADIO OMEGA BURKINA FASO

#Burkina : "Allah a rendu toute vie sacrée sans distinction de race, de religion, d'ethnie" (Ligue islamique pour la paix au Faso)

 

"L’islam condamne ces attaques avec la dernière énergie au vu qu’Allah a rendu toute vie sacrée sans distinction de race, de religion, d’ethnie" a déclaré la Ligue islamique pour la paix au Faso dans un communiqué.

 

Tout en présentant ses condoléances à l'église catholique, elle a invité par ailleurs les fils et les filles du pays à ne pas céder à cette tentative "des barbares" de vouloir créer des conflits inter communautaires et religieux car "rien ne peut expliquer des tueries de ce genre".

 

Dimanche 6 membres de l’église catholique de Dablo (commune rurale située à une centaine de km de Kaya, dans la région du Centre Nord) dont le prêtre, ont été tués ce dimanche par des hommes armés, a appris radio Oméga de source locale. Le lendemain lundi 4 personnes ont été tuées par des individus armés non identifiés à Zimtenga à 25km de Kongoussi alors qu’elles venaient de transférer une statue de la Vierge Marie dans une localité voisine.

Farida Thiombiano